Bandeau image

Le comité exécutif

Le comité exécutif

Partager

twlkfbml
Chapo
Le comité exécutif (ou bureau) est en charge du pilotage global du projet et de l’instruction des actions scientifiques et stratégiques à destination du comité stratégique et du comité des programmes.
Titre module membre
Membres du comité exécutif
Membres du bureau
Photo
Bertrand THIRION
Nom et prénom
Bertrand THIRION
Information 1
Inria Saclay - Île-de-France
Information 2
Directeur de l'Institut DATAIA Paris-Saclay
Titre accordéon
SON PARCOURS
Contenu accordéon

Bertrand Thirion est responsable de l'équipe Parietal (Inria Saclay - Île-de-France et CEA) et Directeur par Intérim de l'Institut DATAIA. Après une thèse au centre Inria Sophia-Antipolis sous la direction d'Olivier Faugeras, puis un post-doc au CEA à Orsay, il a participé à la création du centre de recherche Neurospin (CEA) où il a créé l'équipe Parietal. Ses recherches s'articulent autour de la modélisation statistique et de l'apprentissage automatique appliqué aux données d'imagerie cérébrale. Il est l'auteur de plus de 200 articles et contribue à l'animation de projets logiciels open-source en Python (scikit-learn, nilearn).

Photo
Sarah COHEN-BOULAKIA
Nom et prénom
Sarah COHEN-BOULAKIA
Information 1
Université Paris-Saclay
Information 2
Formation
Titre accordéon
SON PARCOURS
Contenu accordéon

Sarah Cohen-Boulakia est Professeure des universités au Laboratoire de Recherche en Informatique de l'Université Paris-Sud. Elle travaille depuis quinze ans avec des groupes multidisciplinaires réunissant des informaticiens et des biologistes de divers domaines.  Elle est membre du comité de pilotage du Center for Data Science.
Les intérêts de recherche de Sarah incluent la provenance et la conception de workflows scientifiques, la reproductibilité des expériences scientifiques, l’intégration, l'interrogation et le classement dans le contexte données de bases biologiques et biomédicales. Elle est activement impliquée dans le GDR MaDICS du CNRS sur la science des données dont elle prend la direction en Janvier 2020.
Elle est fortement impliquée dans les activités d'enseignement du département d'informatique (Master en informatique, Master en bioinformatique, vice-présidente du département en charge de la coordination du programme de premier cycle depuis 2017).

Photo
Frédéric PASCAL
Nom et prénom
Frédéric PASCAL
Information 1
CentraleSupélec
Information 2
Gestion des appels à projets
Titre accordéon
SON PARCOURS
Contenu accordéon

Frédéric Pascal  a obtenu un Doctorat en Traitement Numérique du Signal de l’Université Paris X-Nanterre. De novembre 2006 à février 2008, il a effectué un post-doctorat au sein de l'équipe en Traitement Numérique du Signal et de l’Information du laboratoire SATIE, CNRS, ENS Cachan, France. Entre mars 2008 et décembre 201, il a été professeur adjoint au laboratoire SONDRA de CentraleSupélec. En 2012, il a obtenu une thèse d’Habilitation à Diriger la Recherche (HDR) en Traitement du Signal à l'Université Paris-Sud. Entre août 2013 et août 2014, il est professeur associé invité au département ECE de l'Université Nationale de Singapour. Depuis janvier 2014, Frédéric Pascal est professeur titulaire au laboratoire L2S de CentraleSupélec. Depuis janvier 2017, il est en charge du groupe "Signaux et Statistiques" du L2S. Il est également coordinateur des activités en sciences des données à CentraleSupélec et titulaire de la chaire Givaudan en sciences des données. Depuis septembre 2017, il est membre du Bureau de l'Institut DATAIA en tant que Coordinateur de Programme. De 2015 à 2017, il a été président de l'EURASIP SAT en recherches théoriques et méthodologiques du traitement des signaux (TMTSP, Theoretical and Methodological Trends in Signal Processing) et il est membre du comité technique SAM de l'IEEE Signal Processing Society. Frédéric Pascal est aussi rédacteur associé pour IEEE Transactions on Signal Processing, pour la revue EURASIP Journal on Advances in Signal Processing et pour Elsevier Signal Processing. Ses domaines de recherche incluent l'estimation, la détection et la classification pour données statistiques en traitement numérique du signal et applications dans le traitement radar et imagerie. Il est auteur et coauteur de plus d'une centaine de publications dans les meilleures revues et de participation aux conférences sur le Traitement Signal, Image et Statistiques.

Photo
Michèle SEBAG
Nom et prénom
Michèle SEBAG
Information 1
CNRS
Information 2
Animation scientifique
Titre accordéon
SON PARCOURS
Contenu accordéon

Michèle Sebag a exploré de multiples approches de l’IA. Diplômée de l’ENS, agrégée de mathématiques, elle commence sa vie professionnelle dans l’industrie chez Thomson avant de créer une start-up de conseil en IA. Elle rejoint ensuite le CNRS, d’abord au Laboratoire de mécanique des solides de l’École polytechnique, puis à l’université Paris-Sud au Laboratoire de recherche en informatique. Parmi les faits d’armes de ses équipes : le développement d’un algorithme capable de battre des joueurs humains au jeu de go en 2009, près de sept?ans avant l’AlphaGo de DeepMind. Aujourd’hui, elle travaille en particulier sur la modélisation causale, qu’elle veut utiliser pour réduire les biais du machine learning. Introduire la causalité dans les algorithmes permettrait, notamment, de rendre plus explicables les résultats de l’apprentissage automatique.

Photo
Alexandra BENSAMOUN
Nom et prénom
Alexandra BENSAMOUN
Information 1
Université Paris-Saclay
Information 2
Lien avec les sciences humaines et sociales (droit)
Titre accordéon
SON PARCOURS
Contenu accordéon

Alexandra Bensamoun est professeure de droit privé et sciences criminelles (Université de Rennes 1 - Institut de l'Ouest : Droit et Europe IODE ; Université Paris-Sud/Paris-Saclay -  Centre d’études et de recherche en droit de l’immatériel CERDI), spécialiste d’IP/IT. Nommée personnalité qualifiée au Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique (CSPLA), elle a mené pour le ministère de la Culture plusieurs rapports, par exemple sur le statut des intermédiaires techniques de l’Internet et sur le droit de communication au public. Chargée de mission au Bureau de l’Institut DATAIA, elle est très impliquée dans la réflexion et la recherche scientifique relative à l’IA et a écrit plusieurs contributions sur sa régulation, notamment en matière de responsabilité et d’éthique. Elle a également codirigé la partie « Enjeux juridiques » du rapport #FranceIA (à la demande du Premier ministre, 2017).

Photo
Laurence DEVILLERS
Nom et prénom
Laurence DEVILLERS
Information 1
Limsi-CNRS
Information 2
Relations internationales
Titre accordéon
SON PARCOURS
Contenu accordéon

Professeure à l’université Paris-Sorbonne et chercheuse au Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur (Limsi) du CNRS, Laurence Devillers anime l’équipe de recherche Dimensions affectives et sociales dans les interactions parlées. Ses domaines de recherche portent principalement sur l’interaction homme-machine, la détection des émotions, le dialogue oral et la robotique affective et interactive. Elle a participé à plusieurs projets nationaux (ANR Tecsan Armen, FUI Romeo, BPI Romeo2) et européens (Rex Humaine, Chist-era Joker) portant sur les interactions affectives et sociales humain-robot. Elle anime également le pôle sur la co-évolution humain-machine dans le cadre de l’Institut de la société numérique. Elle a participé à la rédaction du rapport sur l’éthique du chercheur en robotique pour la Commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en sciences et technologies du numérique (Cerna) de l’alliance Allistene.