Bandeau image
conseil scientifique
Crédits bandeau
© Pressfoto / Freepik

Le Conseil Scientifique

Le Conseil Scientifique

  • Masaru Kitsuregawa - Université de Tokyo (Japon)
  • François Laviolette - Université de Laval (Canada)
  • Verena Rieser - Université Heriot-Watt (Royaume-Uni)
  • John Shawe Taylor - Université College London (Royaume-Uni)
  • Henri Verdier - Ambassadeur pour le numérique (France)
  • Stefan Wrobel - Université de Bonn (Allemagne)

Partager

twlkfbml
Chapo
Le Conseil Scientifique capitalise et dirige les actions de l'Institut. Il est composé de scientifiques de haut niveau et de renommée internationale, qui ne sont affiliés à aucun des partenaires de l'Institut. Il donne son avis sur les grandes orientations de la politique scientifique de l'Institut et il assure la cohérence entre l'évolution de l'activité et les programmes scientifiques.
Contenu
Ancre
Masaru Kitsuregawa - Université de Tokyo (Japon)
Corps de texte

Masaru KitsuregawaMasaru, Kitsuregawa est directeur de l'Institut national d'informatique et professeur à l'Institut des sciences industrielles de l'Université de Tokyo.

Il a obtenu un doctorat de l'université de Tokyo en 1983. Il a occupé divers postes, notamment celui de président de la société de traitement de l'information du Japon (2013-2015) et de président du comité pour l'informatique du Conseil scientifique du Japon (2014-2016). Il a de nombreux intérêts de recherche, notamment dans le domaine de l'ingénierie des bases de données.

Il a reçu de nombreuses récompenses, notamment le prix de l'innovation ACM SIGMOD E. F. Codd, le prix de la contribution IEICE, le prix de la contribution IPSJ, le prix de l'invention du 21e siècle, la mention élogieuse nationale pour l'invention, le prix du Japon et le prix C&C. En 2013, il a reçu la médaille avec le ruban violet et en 2016, le titre de Chevalier de la Légion d'Honneur. Il est membre de l'ACM, de l'IEEE, de l'IEICE et de l'IPSJ. 

Ancre
François Laviolette - Université de Laval (Canada)
Corps de texte

Francois LavioletteFrançois Laviolette est le directeur fondateur du Centre de recherche en données massives de l’Université Laval, qui regroupe plus de 55 chercheurs de cinq facultés travaillant sur divers aspects fondamentaux et appliqués de la science des données. Ses recherches portent sur l'intelligence artificielle, en particulier l'apprentissage statistique.

François Laviolette est un leader de la théorie PAC-bayésienne, une branche de la théorie de l’apprentissage qui permet de mieux comprendre les algorithmes d’apprentissage automatique et d’en concevoir de nouveaux. Il s’intéresse entre autres aux algorithmes d’apprentissage permettant de résoudre de nouveaux types de problèmes d’apprentissage, notamment ceux liés à la génomique, à la protéomique, à la découverte de médicaments, etc.

Dans ce domaine, il a travaillé sur des intelligences artificielles interprétables qui peuvent révéler de nouvelles connaissances, en donnant des informations sur la manière dont les décisions sont prises. Une partie de ses recherches consiste à étendre l'interprétabilité des IA à d'autres domaines, tels que les assurances. À cet égard, il possède deux chaires de recherche en apprentissage machine interprétable, l'une du CRSNG et l'autre du CIFAR.

 

Ancre
Verena Rieser - Université Heriot-Watt (Royaume-Uni)
Corps de texte

Verena RieserVerena Rieser est professeur d'intelligence artificielle à l'université Heriot-Watt d'Édimbourg, où elle est affiliée à l'Interaction Lab et au Edinburgh Centre for Robotics. Verena est titulaire d'un doctorat de l'Université de la Sarre (2008) et a travaillé comme chercheur postdoctoral à l'Université d'Édimbourg (2008-11).

Ses recherches se concentrent sur les techniques d'apprentissage statistique pour l'IA conversationnelle, c'est-à-dire les systèmes de dialogue parlé et la génération du langage. Elle est l'auteur de plus de 100 articles évalués par des pairs et a reçu plusieurs prix pour ses recherches. Elle a servi la communauté des chercheurs dans un certain nombre de rôles de direction, ainsi que comme conseillère scientifique auprès du gouvernement et des organismes publics.

Au cours des deux dernières années, Verena et son groupe ont été la seule équipe britannique à se rendre en finale du prix Amazon Alexa.

Ancre
John Shawe Taylor - Université College London (Royaume-Uni)
Corps de texte

John Shawe TaylorJohn Shawe-Taylor est professeur d'informatique à l'University College London. Il a contribué à une renaissance fondamentale dans le domaine de l'apprentissage statistique, avec des applications dans des domaines nouveaux tels que la vision par ordinateur, la classification de documents, et des applications en biologie et en médecine axées sur le scanner cérébral, l'immunité et l'analyse des protéomes.

Il a publié plus de 250 articles et deux livres qui ont été cités plus de 66 000 fois. 
Il a également contribué à la mise en place d'une série de réseaux d'excellence européens influents. La coordination scientifique de ces projets a influencé toute une génération de chercheurs et a favorisé l'adoption généralisée de l'apprentissage machine, tant dans le domaine scientifique que dans celui de l'industrie, dont nous sommes actuellement les témoins.
Il a été nommé titulaire de la chaire UNESCO d'intelligence artificielle en novembre 2018 et est le principal administrateur de la fondation caritative britannique, Knowledge 4 All Foundation, qui promeut l'éducation ouverte et aide à établir un réseau de chercheurs et de praticiens de l'intelligence artificielle en Afrique subsaharienne.

Ancre
Henri Verdier - Ambassadeur pour le numérique (France)
Corps de texte

Henri VerdierAncien élève de l’École normale supérieure, Henri Verdier fut le fondateur et le directeur général de la société Odile Jacob Multimédia. Il est cofondateur, avec Jean-Michel Lasry, Pierre-Louis Lions et Olivier Guéant, de la société MFG-Labs, qu’il quitte en 2012, et qui est acquise par Havas Media en mai 2013.

Membre fondateur du pôle de compétitivité Cap Digital, il en exerça la vice-présidence de 2006 à 2008, avant d’être président du Conseil d’administration de 2008 à janvier 2013.

Il dirige, dès janvier 2013, Etalab, mission chargée de l’ouverture des données publiques sous l’autorité du Premier ministre. Sous sa direction, Etalab développe une nouvelle version, inaugurée le 18 décembre 2013, du portail d’open data français « data.gouv.fr », qui héberge de nombreuses données publiques et qui est le premier portail d’open data au monde à accueillir les données et les réutilisations des citoyens.

Henri Verdier est aussi membre du conseil scientifique de l’Institut Mines-Télécom, ainsi que du comité de prospective de l’ARCEP et du comité de prospective de la CNIL.

Le 19 septembre 2014, il est nommé Administrateur général des données par le gouvernement Français. Un an plus tard, le 23 septembre 2015, Henri Verdier est nommé, en Conseil des ministres, directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC).

Ancre
Stefan Wrobel - Université de Bonn (Allemagne)
Corps de texte

Stefan WrobelStefan Wrobel est professeur d'informatique à l'université de Bonn et directeur de l'Institut Fraunhofer pour les systèmes d'analyse et d'information intelligents IAIS.
Il a étudié informatique et intelligence artificielle à Bonn et Atlanta, Géorgie/USA (M.S.,Georgia Institute of Technology) et a obtenu son doctorat à l'université de Dortmund. Après plusieurs années d'études à l'Université de Dortmund, il a obtenu son doctorat.
Après quelques années de recherche et en tant que co-fondateur d'une start-up, il a été nommé professeur à l'université de Magdebourg, avant d'occuper son poste actuel. En outre, il est l'un des directeurs de l'association Bonn-AachenCentre international pour les technologies de l'information (b-it).
Les travaux du professeur Wrobel sont axés sur les systèmes intelligents et leur utilisation productive dans les entreprises applications, en se concentrant notamment sur les innovations en matière d'apprentissage statistique, d'intelligence artificielle et des fondements des grandes données, des écosystèmes de données et des structures d'entreprise. Il est l'auteur d'un grand nombre de publications sur l'exploration de données et l'apprentissage statistique et fait partie du comité de rédaction de plusieurs revues académiques dans son domaine. Il est co-président de ML2R, l'une des revues allemandes d'excellence et apprentissage statistique, et conférencier de la Fraunhofer Alliance sur l'apprentissage statistique et l'IA.