Catégorie
Other seminars
Date de tri

SEMINAIRE | Critique de l'Intelligence Artificielle (CIA)

Bandeau image
Crédits bandeau
Institut DATAIA | ENS Paris-Saclay

SEMINAIRE | Critique de l'Intelligence Artificielle (CIA)

  • Prochain séminaire : 29 novembre 2022, de 13h30 à 15h
  • Précédentes thématiques abordées
  • Events on the same topic

Partager

twlkfbml
Lieu de l'événement
Hybride : 1Z31 à l'ENS Paris-Saclay et en ligne (via Zoom)
Date de l'événement (intitulé)
29 novembre 2022, de 13h30 à 15h
Chapo
Un séminaire pour échanger et questionner les enjeux sociétaux, politiques, écologiques, éthiques, philosophiques du numérique et de l’IA.
Contenu
Ancre
Prochain séminaire : 29 novembre 2022, de 13h30 à 15h
Corps de texte

Le séminaire aura lieu en salle 1Z31 à l'ENS Paris-Saclay, il est également possible de suivre le séminaire sur Zoom en cliquant sur ce lien (ID de réunion : 854 1710 7890, Code secret : 57312463).

Nous aurons le plaisir d'accueillir Bastien Béchadergue sur la thématique suivante : "Impacts environnementaux du numérique : entre consensus et controverses".


Bastien Béchadergue est Maître de conférences à l'Université de Versailles Saint-Quentin depuis 2020. Il enseigne au Département Réseaux et Télécommunications de l'IUT de Vélizy, et mène des activités de recherche sur les communications optiques sans fil au Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes de Versailles. Il a par ailleurs validé entre 2019 et 2021 un Master en sociologie des sciences à l'EHESS, dans le cadre duquel ont été réalisés les travaux qui vont vous être présentés durant ce séminaire.

Présentation de la séance

Le 15 novembre 2021, la Loi n°2021-1485 visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France était promulguée, concluant ainsi au moins partiellement une séquence d’intenses débats entamée quatre ans plus tôt, autour notamment de questions relatives à la quantification de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre imputables à ce secteur.

Si la très grande majorité des acteurs impliqués dans ce débat s’accordent alors sur la nécessité de ce travail de quantification, les discussions glissent rapidement sur le terrain de la controverse sociotechnique lorsque des valeurs concrètes sont avancées car – l’expression revient souvent – « on manque de données ». Pourtant, la production de résultats sur le sujet, entamée plus de vingt ans auparavant, est depuis 2018 particulièrement prolifique.

Comment dès lors peut-on manquer de données alors qu’il ne semble y en avoir jamais eu autant ? Quelles sont d’ailleurs ces données qui manquent si cruellement ? Et pourquoi ne serions-nous pas en mesure de les produire, alors que certains acteurs, notamment industriels, se prévalent d’utiliser les plus pertinentes et récentes d’entre elles dans leurs travaux ? Est-ce à dire que ces derniers possèdent des informations auxquelles les autres acteurs n’auraient pas accès ? Et dans un tel cas, pourquoi cet accès serait-il si restreint ?

Autant de questions qui soulignent les incertitudes dont le travail législatif venant de s’achever a été en proie, incertitudes qui donnent aux acteurs qui les entretiennent consciemment ou non des prises pour appeler les institutions publiques à agir dans une direction ou une autre.

Pour aborder ces différents enjeux, cette présentation se propose de revenir dans un premier temps sur la classification et les ordres de grandeur de différents impacts environnementaux du numérique, puis d'esquisser dans un second temps le processus socio-historique de construction de savoirs relatifs à ces impacts, avec l’objectif plus précis d’expliciter leur évolution temporelle ainsi que les tensions entre stratégies d’acteurs qui l’ont accompagné.

Corps de texte

Lancé en 2021 par Marie GARIN, Doctorante en 5ème année à l'ENS Paris-Saclay, le séminaire "Critique de l'Intelligence Artificielle" (CIA) vise à questionner les enjeux sociétaux, politiques, écologiques, éthiques, philosophiques du numérique et de l’IA ainsi que la relation de notre société à la technique, à travers une approche inspirée de la théorie critique.

Ce séminaire est accessible à tous, sur inscription et en ligne via la plateforme Zoom.
Un évènement organisé en partenariat avec l'Ecole Nationale Supérieure de Paris-Saclay.


Contacts

marie.garin@ens-paris-saclay.fr
Pour cette nouvelle année, le séminaire est co-organisé avec Félix Tréguer, sociologuefelix.treguer@sciencespo.fr

Ancre
Précédentes thématiques abordées
Corps de texte
  • 2 novembre 2022

Intervenants : Mohamed Abdalla, Lê Nguyên Hoang et Aurélien Bellet. Cette session est basée sur une actualité récente en matière d'apprentissage automatique préservant la vie privée. Un travail de désinformation scientifique dans ce domaine a été réalisé par Lê Nguyên Hoang, qui a résumé son travail dans cette récente vidéo. Ses arguments sont soutenus par un travail théorique, discutant de la non-compatibilité entre haute performance et sécurité/privacy, réalisé avec ses co-auteurs et qui a donné lieu à cette publication : "On the Impossible Security of Very Large Foundation Models".

 

  • 10 novembre 2021 – Après le déluge. Faire de la recherche à l'ère du numérique. – Rediffusion

Intervenant : Étienne OLLION, Sociologue politique et chercheur permanent au Centre National de la Recherche Scientifique, permanent au Centre National de la Recherche Scientifique (CREST) et professeur à l'École Polytechnique. Ses travaux portent sur l'État et le pouvoir, ainsi que sur la numérisation des sciences et des sociétés contemporaines. En parallèle, il mène des recherches sur les données numériques et l'intelligence artificielle, par exemple en examinant de manière critique la révolution dite du big data. Il est un pionnier dans le développement des sciences sociales computationnelles en France, à la fois en termes de recherche et d'enseignement.

 

  • 24 novembre 2021 – Gouvernance algorithmique, les technologies d'Internet, quels outils de pouvoir ? – Rediffusion

Intervenante : Francesca MUSIANI, Docteure en socio-économie, chargée de recherche au CNRS et directrice adjointe du Centre Internet et Société du CNRS qu’elle a co-fondé en 2019. Elle est également chercheuse associée au Centre de sociologie de l’innovation (i3/MINES ParisTech) et Global Fellow auprès de l’Internet Governance Lab de l’American University à Washington, DC. Depuis 2006, ses travaux portent sur la gouvernance de l’Internet, dans une perspective interdisciplinaire qui puise dans les sciences de l’information et de la communication, les science and technology studies (STS) et le droit international. Ses recherches récentes portent sur le développement et les usages des technologies de chiffrement dans les outils de messagerie, les « résistances numériques » à la surveillance et à la censure dans l’Internet russe et la gouvernance des archives du Web.

 

  • 19 janvier 2022 – La revanche des neurones. Une histoire sociotechnique de l'IA. – Rediffusion

Intervenant : Dominique CARDON, Professeur de sociologie à Sciences Po et directeur du laboratoire de recherche MédiaLab de Sciences Po. Il a été chercheur au Laboratoire des usages (SENSE) d’Orange Labs et professeur associé à l’Université Paris Est/LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés). Il était également membre affilié au Centre d'études des mouvements sociaux de l'EHESS. Depuis 2010, ses travaux proposent de conduire une analyse sociologique des algorithmes du web et des big data visant à comprendre à la fois la forme interne des calculs et le monde que les calculateurs projettent sur nos sociétés. Il conduit des recherches thématiques et méthodologiques exploitant et interrogeant la place prise par le numérique dans nos sociétés. Ses recherches portent aussi sur les transformations de l'espace médiatique et les nouveaux circuits de l'information numérique. Il est membre du comité de rédaction de la revue Réseaux et du comité prospective de la CNIL.

 

  • 2 février 2022 – La poursuite de l'efficacité dans l'Anthropocène. Rediffusion

Intervenant : David BOL, Professeur à l'UCLouvain. Docteur en sciences de l'ingénieur, il a été chercheur post-doctoral invité à l'UC Berkeley Lab for Manufacturing and Sustainability. Il est activement impliqué dans la transition socio-écologique des ICT (Information and Communication Technologies). Après un rappel des différents mécanismes qui lient la transition digitale au changement climatique, il nous livrera sa vision de la recherche et de l'innovation à l'ère de l'Anthropocène.

 

  • 16 février 2022 – Qui travaille derrière l'intelligence artificielle ? Dimensions éthiques et sociétales d'un mode de production émergent. – Rediffusion

Intervenante : Paola TUBARO, Enseignante-chercheuse au CNRS, au sein du Laboratoire Interdisciplinaire des Sciences du Numérique (LISN). Sociologue de l'économie, elle utilise l'analyse des réseaux sociaux pour apporter un éclairage nouveau sur les transformations contemporaines des communautés, des marchés et des organisations. Ses recherches actuelles portent sur l'économie des plateformes numériques, les réseaux d'approvisionnement mondiaux de l'industrie de l'intelligence artificielle, le rôle du travail humain dans le développement de l'automatisation et les inégalités d'accès aux données. Elle s'intéresse également aux questions éthiques liées à l'intelligence artificielle, au big data et aux réseaux, et à leurs implications méthodologiques pour les sciences sociales.

 

  • 16 mars 2022 – Crise environnementale et numérisation, le cas de l'IA. – Rediffusion

Intervenants : Anne-Laure LIGOZAT, Maîtresse de conférences HDR en informatique à l'ENSIIE et au LISN où elle est également Référente développement durable. Après s'être intéressée au traitement automatique des langues, ses thématiques de recherche s'orientent actuellement autour de l'impact environnemental du numérique. Elle a récement co-publié l'article "Unraveling the hidden environmental impacts of AI solutions for environment" et Gauthier ROUSSILHE, Chercheur sur la question des impacts environnementaux du numérique au RMIT et au Centre de Recherche en Design (ENS Saclay, ENSCI). Il est également concepteur de services numériques et conseiller. Sa réflexion s'est tout d'abord articulée autour des enjeux éthiques du design. Il a notamment réalisé le documentaire Ethics for Design afin de questionner la responsabilité des designers. Il étudie actuellement comment la crise environnementale modifie la conception et la maintenance des systèmes numériques.

Événements sur le même thème
Bandeau image
fleche
Catégorie
Other seminars
Date de l'événement (intitulé)
5 décembre 2022 - 9h30 à 18h30
Chapo
Après le succès de la 1ère édition en décembre 2021, la journée annuelle des Doctorants UDOPIA, programme doctoral en intelligence artificielle de l’Université Paris-Saclay, revient le 5 décembre 2022 !